On l'appelle la pompe à l 'huile car il était de tradition en Provence d'utiliser la farine pour pomper les restes d'huile d'olive au fond des cuves à huile. 

 C'est un dessert provençal traditionnel, confectionné notamment à l'occasion du gros souper, le repas du réveillon de Noël.

La pompe à l'huile fait partie des treize desserts. Elle symbolise la réussite. Certains disent qu'il faut la rompre, comme le Christ a, selon les Evangiles, rompu le pain et ne pas la couper au risque de se retrouver ruiné l'année suivante

La pompe à l'huile ne doit pas être confondue avec le gibassier , en effet le gibassier est dur , comme un gateau sec , il ne leve pas beaucoup

 alors que la pompe a huile est moelleuse et briochée

 

500 g de farine

25 g de levure de boulanger

75 g de sucre

10 g de sel

150 g d'huile d'olive (ou si vous n'aimez pas l'huile d'olive) 100g de beurre fondu refroidi 

1 zeste d'orange + le jus

3 cuilleres a soupe d'eau de fleur d'oranger


Préparation de la pompe à l'huile

Préparer un levain en mélangeant

100 g de farine,la levure de boulanger, 1 cuillere a café de sucre et un verre d'eau tiède

Petrir pendant 5 mn

Laisser lever 1 heure.

Incorporer ensuite l'huile d'olive,

les 400 g de farine restante

le zeste d'orange et le jus, l'eau de fleur d'oranger

le sucre et le sel

Mélanger lentement le tout pendant 15 mn et laisser lever pendant 3 heures.

Diviser le pâton en deux pour faire deux pompes 

Étaler la pâte en forme de galette d'environ 30 cm de diamètre et 4 cm d'epaisseur sur une plaque allant au four

a l'aide d'un couteau faire 7 entailles (7 jours de la semaine) 3 de chaques cote et 1 au milieu ( voir photo) et laisser lever à nouveau 1 heure près d'une source de chaleur

Avant d'enfourner les galettes badigeonner le dessus d'eau de fleur d'oranger 

 déposer  un bol d'eau dans le four pour garder le moelleux des galettes puis enfourner a 150 degrés pendant 30 mn. Dès la sortie du four, badigeonner d'huile d'olive  avec un pinceau , pour avoir un goût plus prononcé d'huile d'olive , mais ce n'est pas obliger